La greffe capillaire est une des opérations en chirurgie esthétique présentant le moins de risques de complication. De plus, l’entretien médical préopératoire et le bilan postopératoire permettent de diminuer encore les risques de perturbations ou d’effets secondaires non souhaités. Il se peut dans de rares cas qu’il y en ait, dans ces cas, elles seront traitées immédiatement et n’auront quasiment jamais d’inconvénient à long terme. C’est pourquoi il faut être le plus transparent possible avec les équipes médicales et répondre de manière exhaustive aux questionnaires ou lors des entretiens.

Quels risques de complications ?

Malgré des pourcentages très faibles, les complications possibles peuvent être dues à l’anesthésie, une hémorragie, des infections ou des cicatrices. Les complications survenant plusieurs mois après une opération sont quasiment nulles. Ces dernières apparaissent durant l’opération ou lors de la phase postopératoire immédiate. Elles sont donc traitées sur le champ, durant votre séjour et par l’équipe médicale. Dans l’extrême majorité des cas, une personne qui répond parfaitement aux questions lors des entretiens ne subira aucune complication et la surveillance par les équipes médicales pendant l’opération et durant le séjour permettent de réduire encore ces faibles probabilités.
Pour le moment, grâce au travail de nos équipes et de nos cliniques partenaires, aucun de nos patients n’a jamais rencontré de complications. 

En cas d'insatisfaction

Pour juger des résultats, il est important de constater son évolution. Ainsi, il vous sera demandé à échéances fixes de fournir des photos afin de pouvoir juger de l’avancement des résultats.

Aussi, il est important de savoir que toute intervention est systématiquement expliquée au préalable. Une confirmation et une validation seront systématiquement demandées (exemple pour le tracés et les zones d’implantation). En somme, c’est un travail de coopération étroite.

Malgré tout, si vous êtes insatisfait des résultats après avoir attendu quelques mois, une évaluation et un entretien seront faits par photos et visioconférence. Si les résultats sont explicitement insuffisants, une seconde intervention à la charge de la clinique sera possible.

S’il devait y avoir un désaccord, la clinique ayant opéré demandera à ce que le patient consulte un chirurgien neutre et inscrit en tant que chirurgien esthétique auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ce dernier établira un diagnostic avec le patient et émettra un bilan de ses observations à la clinique ayant fait l’opération. Une nouvelle intervention, à la charge de la clinique, sera donc possible dans les 9 mois à condition que le manquement du chirurgien soit clairement établi. 

Si une faute ou un manquement ne sont pas avérés, le chirurgien gardera une totale autonomie dans son choix de ré-opérer ou non. Toutefois, Esthetic Tour et ses partenaires travaillent d’arrache pied pour garantir une satisfaction totale.

Éthique et code de déontologie médicale

Patients et médecins ont des droits et devoirs.

Le patient est tenu de partager avec les équipes médicales tout ce qui pourrait nuire au bon déroulement de l’opération et de son suivi. Il doit également respecter scrupuleusement les recommandations des médecins et d’Esthetic Tour.

Les praticiens ont également pour devoir de respecter une charte éthique et un code de déontologie propre à leur métier. Un médecin est donc toujours tenu d’apporter des réponses dans la limite de ses capacités et un suivi avec prise en charge qui est obligatoire.

Chez Esthetic Tour, nous veillons à choisir les cliniques reconnues pour la qualité des soins prodigués.

Conditions de validité de la garantie

En cas de complications ou de résultats insuffisants avérés, nous vous garantissons une prise en charge de la part de nos cliniques partenaires. Cette garantie a ses limites et ne peut s’appliquer si :

  • les déclarations préopératoires ou postopératoires sont erronées (procédures à respecter, maladie non déclarée…)
  • les conditions préopératoires ou postopératoires inscrites dans le devis ne sont pas respectées (recommandations médicales, prise de certains médicaments, temps de convalescence, activités physiques, alimentation…)
  • toutes les photos d’évaluations postopératoires n’ont pas été envoyées ce qui entrainerait un obstacle dans le suivi normal du patient