La calvitie, aussi appelé “alopécie” est un phénomène qui touche principalement les hommes. Une chute des cheveux plus ou moins rapide apparaît en moyenne en fin d’adolescence entre 20 et 35 ans. Cette chute peut également commencer à un âge plus avancé.

Les premiers indices de la calvitie sont une perte de cheveux rapide, nombreuse et avec un dégagement progressif du front. Le haut du crâne est également la zone la plus touchée par la perte des cheveux ce qui entraîne parfois un effet “moine”.

Les causes

Les causes sont multiples.

La principale résulterait d’un excès d’hormones mâles (alopécie androgénique). La plupart du temps, la cause est génétique : merci papa. Cependant, il se peut qu’une génération soit épargnée, la calvitie pourrait alors venir des grands-parents.

Le stress, maladie du 21ème siècle, une angoisse qui dure ou un choc émotionnel sont aussi des éléments qui entraînent la chute.

L’alimentation joue également un rôle dans l’accélération ou la chute des cheveux. Ainsi, une alimentation malsaine et déséquilibrée, ne vous apportant pas toutes les vitamines dont vous pourriez avoir besoin, jouera en votre défaveur.

Enfin, il est nécessaire de faire attention aux produits utilisés au quotidien tels que les shampooings agressant le cuir chevelu (évitez les sulfates, paraben…) ou les produits de teinture. La prise de certains médicaments entraîne une chute importante des cheveux (anti-inflammatoires, anti-coagulants, traitements hormonaux… ). Voyez avec votre médecin traitant et lisez bien la notice incluse avec les médicaments pour agir en amont.

Les traitements

Première chose à savoir, il n’y a pas de traitements miracles et génériques à toutes les maladies ou symptômes. Chaque traitement doit être adapté et répondre à un besoin, une cause.

S’il s’agit d’une chute de cheveux due à un facteur extérieur comme la prise d’un médicament ou une carence en vitamines, le traitement sera en général assez simple à trouver et le problème résolu plus ou moins rapidement. En revanche, lorsque la calvitie provient d’un surplus d’hormones, des techniques spécifiques seront nécessaires et une greffe de cheveux sera parfois votre seul recours. C’est à ce stade que nous intervenons. 

Les médicaments

Pour qu’un traitement soit efficace, il faut agir tôt et rapidement. La consultation d’un médecin ne doit jamais être une option. S’il existe quelques médicaments combattant la chute de cheveux, les résultats de ces derniers sont de manière générale très mitigés.

En matière de traitement, les lotions à base de Minoxidil paraissent être les plus efficaces. Le produit ralentirait la chute des cheveux et dans certains cas provoquerait une repousse. Le mécanisme est relativement simple, ce produit agit directement sur la dilatation des vaisseaux sanguins du crâne, ce qui favoriserait une meilleure oxygénation du cuir chevelu.

Toutefois, les inconvénients sont nombreux… Ces lotions doivent être appliqué À VIE, deux fois par jour en moyenne et coûtent relativement cher. La texture de la lotion peut aussi rendre les cheveux désagréables au toucher. Enfin, et non des moindres, des effets secondaires comme des poussées de poils dans les oreilles ou une perte de la libido ont pu être constatés…

Les greffes

Quand les médicaments sont trop chers, inefficaces ou qu’ils présentent trop d’effets secondaires, la solution la plus efficace reste indiscutablement la greffe. Avec le temps, les techniques ont bien évolué. Aujourd’hui, la micro greffe a pris l’ascendant sur les autres types de greffes.

La technique est très simple, on prélève de l’occiput (arrière de la tête) de petits morceaux de peau contenant la racine des cheveux et on les réimplanter sur la zone dégarnie. L’intervention dure quelques heures et se fait sous anesthésie locale.

Cette technique présentent de nombreux avantages : les cheveux sont naturels et aucun risque de rejet n’est possible puisque ce sont vos cheveux. Mis à part quelques inflammatoires après l’opération, il n’y a aucun traitement à suivre.

Au lieu des greffes avec ses propres cheveux, il est possible de recourir à des implants artificiels. Les prix sont un peu moins élevés mais les rejets sont possibles avec un risque pour votre santé. Une autre solution réside dans les perruques…

Aujourd’hui, la greffe capillaire est donc la solution présentant le plus d’avantages s’il faut tenir compte des résultats attendus, du prix ou de l’aspect pratique. En France, une telle opération coûtera en moyenne entre 6 et 7000 euros selon les cliniques, les techniques utilisées et le nombre de greffons prélevés. De plus, la Sécurité Sociale ne prend pas en charge ce type d’opération car jugée uniquement comme étant esthétique. Pourtant, les répercussions psychologiques d’une chute de cheveux sont bien réelles. 

Conscient que c’est un coût élevé pour bon nombre de personnes, nous proposons des solutions 2 à 3 fois moins chers qu’en France. Les opérations ont lieu en Turquie, “capitale de l’implant capillaire”, dans des cliniques partenaires et reconnues dans leurs domaines de compétences. La plupart étant spécialisées dans ce type d’interventions. Tous nos partenaires adhèrent à notre charte qualité et des contrôles récurrents sont mis en place pour garantir la satisfaction totale de nos clients.